Saint-Louis - Dakar

Saint-Louis - Dakar

 

       Les avions progressent sur la ligne avec de nouveaux points d'atterrissage tels Villa Cisneros, Port Etienne, Saint Louis, Dakar : 2850 km dont 1500 au dessus du Sahara, alors occupé par des tribus de Maures hostiles. Avec des températures torrides, des vents de sable redoutables, chaque vol était une aventure aux résultats imprévisibles. Un vol préliminaire a lieu le 3 mai 1923 avec trois avions (des Bréguet 14). Après des atterrissages forcés en plein désert, Dakar est finalement atteint le 5 mai. 

        En juin 1925, la liaison devient régulière. On utilise alors deux avions volant de concert, l'un prenant l'équipage de l'autre si une panne survient (et les pannes sont fréquentes). Peu à peu, les moteurs des avions deviennent rapidement beaucoup plus puissants ; avec les 450 CV des Laté 25 et 26, la traversée du désert devient moins difficile. 

               
 
                                                          


le 25 décembre en début d'après midi


            

 

 

 

 
 
 


  les deux Stinsons sont parés pour la dernière étape sur le sol africain  ...


                             
        
démarrage des moteurs, roulage sur le sable


 


                             
        
Décollage au cap 90, vent de 5 noeuds de face

 

 
                             
        
en route pour Dakar


 
 
 
        

 

 

 
                             
        
Survol du terrain


 
                          

  

 

 
                             
        
on laisse derrière nous la ville de Saint-Louis

  

 

 
                             
        
Cap au 220 en longeant la côte

 
 
 

 

 
                                                
               

 

                                
        
Vues depuis le cockpit

 

                             
        
Vues depuis le cockpit
 
 
 

   

                             
        
les deux STINSON volent en duo 

      

                             
        

  

                             
        
Météo changeante, la brume tombe

   

 
                             

 
 
 


 
                 

  
 
                             

  

 

                              
        
On approche du terrain

 
   

                                
        
le terrain en visu malgré une mauvaise visibilité

    

                               
        
un tour circulaire autour du terrain

 
 
 
        


 
             

   
Course - Poursuite entre le STINSON de Jean-Pierre et un LATE 38
 
             

 

                             
        
un Laté 38, hydravion de la compagnie, à l'approche de l'hydrobase de Dakar

  

   

                             
        
après un tour de base, le STINSON de Philippe entamme son approche

  

                             
        
dernier virage, en finale sur la piste

     

                             
        
Atterrissage sans problème

   
Dakar

               






 
 



                               
      
Atterrissage du STINSON de Jean-Pierre vu depuis le terrain

    

                            
 
 
 
 
        
Stationnement des appareils près des hangars de l'hydrobase

   

                                





  

                               
      


  

      
Décollage d'un Laté 38 en arrière plan ...

(patientez au cours du chargement de l'animation)