Villa Cisneros - Port-Etienne

Villa Cisneros - Port-Etienne

 
 
 
       Les avions progressent sur la ligne avec de nouveaux points d'atterrissage tels Villa Cisneros, Port Etienne, Saint Louis, Dakar : 2850 km dont 1500 au dessus du Sahara, alors occupé par des tribus de Maures hostiles. Avec des températures torrides, des vents de sable redoutables, chaque vol était une aventure aux résultats imprévisibles. Un vol préliminaire a lieu le 3 mai 1923 avec trois avions (des Bréguet 14). Après des atterrissages forcés en plein désert, Dakar est finalement atteint le 5 mai.
  
   
Villa Cisneros
 

 



Cessna AW


 
 
   













  


   
 
 
                             
        
Le 22 décembre, les deux Cessna AW font mouvement sur la piste

 

 
                             
        
Décollage en duo, et virage au Sud

 

 
                               
        
Cap au 210, la langue de terre de Villà Cisneros est dans nos six heures


 
               
        

 

 
                             
        
une météo de rêve

 

 
                              
        
notre tack nous impose d'entrer à l'intérieur des terres mauritaniennes

  



Survol des Caravanes

 


 



                             
        
Port Etienne en ligne de mire

 

                             
        
De la même topographie que Villà Cisneros,

on approche en grand pas de Port Etienne ancienne capitale sénégalaise

    

                             
        
Aéroplace main droite pour le Cessna de Phil, et main gauche pour celui de Jean-Pierre


  

 

 

                             
        
Cap au 100, l'aéroplace de Port-Etienne est dans les trois heures du Cessna rouge

  
 

                             
        
Virage au 270, nos deux Cessna sont quasiment face à face

      

                             
        
En approche de l'aéroplace


 
En finale sur la piste sabloneuse

       



en courte finale


 
    L'escale de Port-Etienne apparaît bien dérisoire. Elle l'était en réalité, regroupant tout au plus une demi-douzaine de bâtiments précaires, dont un hangar capable de protéger un tant soit peu les appareils du simoun et des tempêtes de sable.
 
 
 
"Quartier de la Mauritanie" à Port Etienne
dans l'ex-capitale du Sénégal.
 



Attéro réussi pour les deux appareils

     

                    

         Choisi par la « Mission Roig », ce terrain fut créé par le languedocien Pierre Deley puis développé avec l’aide locale de Pierre Barris homme d’affaires français fondateur en 1924 de la pêcherie S.I.G.P. et habitant sur place. En 1925 l’aérodrome et la station radio apparaissent sur les cartes.

 

 
PORT-ETIENNE qui ne deviendra le port de NOUADHIBU qu'à l'indépendance de la MAURITANIE
avec NOUAKCHOTT pour Capitale