Agadir - Cap Juby

Agadir - Cap Juby

 
 

       De saut de puce en saut de puce, les avions progressent sur la ligne avec de nouveaux points d'atterrissage tels Agadir, Cap Juby, Villa Cisneros, Port Etienne, Saint Louis, Dakar : 2850 km dont 1500 au dessus du Sahara, alors occupé par des tribus de Maures hostiles. Avec des températures torrides, des vents de sable redoutables, chaque vol était une aventure aux résultats imprévisibles. Un vol préliminaire a lieu le 3 mai 1923 avec trois avions (des Bréguet 14). Après des atterrissages forcés en plein désert, Dakar est finalement atteint le 5 mai.

 

                                                                      

Breguet XIV au stationnement

    En ce 23 novembre, après deux semaines de repos sur Agadir, notre raid reprend en direction du grand Sud.

    Il est huit heures trente du matin, à bord de nos deux COUZINET 70, les moteurs prêts à rugir ...

 

 
 
Couzinet 70 au Stationnement, au premier plan des Breguet 14


                                                   


      


 
   
                                                                      

Survol d'Agadir

 

 
                             
        
La ville d'Agadir derrière nous ...


      

 

 
                               
        
Vol en duo le long des côtes

  
 

 
                             
        
Patrouille d'Arc en ciel

 

 


 

 

 
                             
        
Nous longeons les côtes Marocaines



  

 

 
                             
        
La pointe de Cap Juby est désormais en vue



      

Descente vers Cap Juby
                             

 

  

                             
        
Aéroplace main gauche pour un virage au 350, pour le Couzinet de Filipo

  

 


Cap Juby

 

  
      

Attéro vue depuis le cockpit du Couzinet à J.P


                            
        
Atterissage sur la piste sabloneuse de Cap Juby



      

Les appareils regagnent les hangars



      

                
        
les deux appareils de l'étape au parking, près du Fort de Tarfaya.

 


 
 

 

 
                                                       


      Nous voici donc posé sur l'aéroplace de Cap-Juby, qui fut une importante escale des lignes de l'Aéropostale. Antoine de Saint-Exupéry y fut nommé chef d'escale en 1927. Il y resta 18 mois, négocia avec les tribus maures insoumises la libération des pilotes prisonniers et y écrivit son premier roman, Courrier sud. 

      En 1886 un comptoir commercial est construit par les Anglais c’est la « Casa del mar ». Vient ensuite la construction d’un fort par les Espagnols. Une reconnaissance maritime puis aérienne en mai 1923 du Capitaine Joseph Roig détermine Cap Juby comme escale de la ligne Casablanca Dakar. Ce n’est qu’en 1925 que Francisco Cervera construira deux hangars pour les Lignes Aériennes Latécoère. En 1927, Saint Exupéry devient chef d’Aéroplace. Il y restera 18 mois, négociera avec les tribus Maures insoumises les libérations des pilotes prisonniers, et écrira « Courrier Sud ». En 1928 construction de deux hangars supplémentaires pour l’aviation militaire Espagnole. A partir de 1930 Cap Juby sert d’escale aux lignes aériennes Espagnoles desservant les Canaries puis en 1934 à la Lufthansa pour sa ligne vers l’Amérique du sud.  

 
 
 

 

 

  Cap Juby

© Air France