Le site de Toulouse Montaudran

Le site de Toulouse Montaudran

 
 

A Montaudran, s’est écrit entre 1917 et 1933 ce que le temps a fait apparaître comme l’une des plus grandes épopées technologiques et humaines du 20ème siècle. Si peu d’années et 13 000 kilomètres parcourus pour ouvrir la première et la plus longue des lignes aériennes commerciales.

 

Une poignée de pilotes, de mécaniciens, à bord de leurs biplans dérisoires, avaient, sans le savoir, embarqué Toulouse vers le ciel et amené dans leurs sacoches de cuir élimées et griffées l’histoire d’une ville toute entière.

 

Site de production du constructeur Latécoère, tête de la célèbre "Ligne" qui conduira jusqu'à Santiago du Chili, Montaudran perdra en 1935 son rôle d'aéroport au profit de Francazal pour devenir un haut lieu de la maintenance d'appareils.

Une école d'apprentissage réputée y sera installée dès 1936, fournissant une main d'œuvre qualifiée pour les ateliers. Au fil des décennies, se succèderont des remotorisations, modifications ou grandes visites, depuis les Languedoc aux Airbus A320 en passant par les DC 3, Bréguet "deux ponts", Super Constellation et autres Boeing 707, pour n'évoquer que les plus connus.

 

Aujourd’hui seule la chaudronnerie RUMEAU, installée dans un ancien bâtiment de l’usine Latécoère maintient le flambeau de l’aéronautique mais excellemment puisque cette société a été choisie pour réaliser les renforts de réservoirs des Concorde après le tragique accident de Gonesse. Notre ami Monsieur Rumeau a su faire perdurer l’ « Esprit de Montaudran ».

 
 
 
 
Montaudran - Usine Latécoère et parking des appareils
 
 
 

Stinson Reliant Travel Air 200 Stinson Reliant
 
 
Travel Air 200 Tiger Moth Stinson Reliant
 

{mospagebreak}
En route pour le Lauragais
 
 
 
 
 
Direction le radiophare de Baziège et retour sur base ...
 
 
 
 
 
Jonction entre le Stinson et le Bloch 220
 
 
 
 
Survol du radiophare de Baziège
 
 
 
 
 
 
 
Retour sur Toulouse :
 






 

Pierre Georges Latécoère : fondateur de l'Aéropostale+

© Air France