Santos - Florianopolis

Santos - Florianopolis

 

    Latécoère avait défriché le terrain dès le printemps 1924 et trois Bréguet 14 arrivèrent au Brésil en janvier 1925. Ils relient alors Rio à Buenos Aires en trente six heures avec escales à Santos, Florianopolis, Porto Alègre, Pelotas, Montévidéo et, au final, Buenos Aires. C'est la traversée des Andes qui posait le problème le plus délicat. Les avions devaient se faufiler entre des massifs et des pics de plus de 6000 m, en suivant les vallées et franchissant les cols. C'est en 1927 que Mermoz arrive en Amérique du Sud et qu'il établit la ligne de Natal jusqu'à Santiago. 

 

 
       

Aéroplace de Praia lors de l'escale à Santos




                                                   


 
 

 

 
 
                             
        
Décollage des deux C47

 



 

 
 
                             
        
Le C47 de Jean-Pierre en action

 

 
                             
        
Survol de la ville de SANTOS

 
 

 

 
 
        
Ville de SANTOS

 

 
                               
        

 

 
 

 



Cockpit du C47 de Philippe
             
             

  

 
 

 

Sur le tableau de bord, une alarme sur le moteur gauche ...

 

 





  

 
                
        
sans raison apparente, le moteur gauche perd de son régime moteur et une épaisse noire s'en échappe

 

 
                             
        
Philippe coupe la manette des gaz et tente d'éteindre le moteur,
par bonheur FLORIANOPOLIS est proche mais la brume est épaisse

 

 

 
 

 

               
        
le C47 de Phil en difficulté, l'appareil de Jean-Pierre passe devant pour lui faciliter l'approche

 

 
 


                             
        
Moteur coupé, mais la vitesse fait tourner quand même l'hélice du moteur gauche

  

    

 
                   
        
le C47 de Jean-Pierre à l'attéro

 

                           
        
Finale dans le brouillard, heureusement le visuel de la piste a facilité les choses

 

 
 
 
L'aérodrome-étape de Florianopolis










 


le C47 de Philippe regagne le parking sur un moteur


                            
        
au parking ...