Caravelas - Vitoria

Caravelas - Vitoria

 

    Latécoère avait défriché le terrain dès le printemps 1924 et trois Bréguet 14 arrivèrent au Brésil en janvier 1925. Ils relient alors Rio à Buenos Aires en trente six heures avec escales à Santos, Florianopolis, Porto Alègre, Pelotas, Montévidéo et, au final, Buenos Aires. C'est la traversée des Andes qui posait le problème le plus délicat. Les avions devaient se faufiler entre des massifs et des pics de plus de 6000 m, en suivant les vallées et franchissant les cols. C'est en 1927 que Mermoz arrive en Amérique du Sud et qu'il établit la ligne de Natal jusqu'à Santiago. 



Cessna AW - L'appareil attend son pilote virtuel



                                                   


 
 
 




                           
        
Roulage et en piste ...
   
 
 
   
 
                             
        
Décollage du CESSNA AW de Jean-Pierre

 

 

 
                             
        
Passage au dessus de l'Aérobase de Latécoère puis Cap au sud ...



 

 
                                 
        
L'appareil de JP monte à son altitude de croisière

 


 

 

 
                        
        
Cap au 228, le track nous fait quitter la terre ferme

   

 
                             
        
Le continent est toujours à portée de vue

 

 
                             
        
Alternance d'éclaircies et de nuages cotonneux

 

 


 

Notre cap nous fait rejoindre le sol américain que nous quitterons plus jusqu'à l'arrivée

 
                          
        
Survol de Conceiçao da Barra

 

 
                               
        
les deux appareils volent côte à côte

   


                             
        
Nous sommes à l'aplomb de la ville de Belvedere,

nous arrivons sur la ville de Serra, grande ville voisine de Vitoria, notre point de chute.

 

 


 

 

                             
        
Survol de la ville de Serra,

la ville de Vitoria est désormais en ligne de mire

  

 
Vitoria Capitale de l'état d'Espírito Santo

 Arrivée sur VITORIA

 

 piste est en vue entre les deux bras de mer

 



   

                              

 

  

 


 


 

                          
        
Un vent de 9 noeuds de travers impose de manoeuvrer le palonnier avec souplesse

  
   

                             
        
Attero du premier CESSNA, celui de Jean-Pierre suit derrière ...

   

 
                             
        
A bord de l'appareil de Jean-Pierre

 

 
                             
        
Attero du Cessna

 


 


   

 

              
        
les CESSNA au parking ...

les pilotes attendent l'arrivée des deux Douglas C47 pour la prochaine étape sur RIO DE JANEIRO.